fren

RENCONTRE AVEC 'UNE LEADER' DE LA LOGISTIQUE EN AFRIQUE

Interview Dr Isabelle PATCHONG

C'est une des rares femmes sur le continent à occuper de très hautes fonctions au sein d’une multinationale française de la logistique en Afrique.

 

Pionnière, mentor et leader, Dr Isabelle PATCHONG est une figure incontestable de l’industrie de la logistique sur le continent.

 

En bonne ingénieure qui a bâti sa carrière sur le travail et la recherche de l’excellence, Dr Isabelle PATCHONG, nous livre les clés de son ascension dans l’industrie de la logistique afin d’inspirer et d’impacter les jeunes générations.

 

  • Qui est Isabelle PATCHONG ?

Je suis Isabelle Michèle PATCHONG WOUNDI Ph.d. en Management des Organisations et Ingénieure Généraliste. J’ai été tour à tour Adjointe au Directeur Technique Chez Bolloré Transport et Logistique, Directeur Technique Chez Douala International Terminal, Je suis actuellement chef de Projet à la Direction Matériel de Camrail.

 

Je cumule 17 ans d’expériences en logistique et transport dont 14 ans de CDI et 3 ans de stage par alternance.

J’enseigne la gestion de production, le management industriel et le management d’équipe dans des Instituts privés d’enseignement secondaires.

 

  • Qu’est-ce qui vous a attiré dans cette industrie pourtant traditionnellement catégorisée comme le domaine de la gent masculine ?

J’ai découvert cette industrie par le biais de la maintenance puis je me suis intéressée à toute la chaine logistique. Ma thèse a d’ailleurs été rédigée sous le Thème : « OPTIMISATION DES PERFORMANCES OPÉRATIONNELLES DES TERMINAUX À CONTENEURS DU GOLFE DE GUINÉE ET ATTRACTIVITÉ COMMERCIALE » publiée aux Éditions Européennes Universitaires.

 

Mon père m’a transmis la passion de la maintenance et j’ai développé la passion de la logistique car il y a beaucoup de logique dans ces opérations.

 

Ce métier intéressera de plus en plus les jeunes dames si toutes ses facettes sont présentées et bientôt je l’espère, il n’y aura plus de métiers liés au genre.

  • Selon vous, quelles pourraient être les raisons pour lesquelles l’industrie de la Supply Chain en général est moins prisée de la gent féminine ?

Je ne dirai pas moins prisée mais moins valorisée. Il y a des modèles de réussite féminin dans la Finance, la Mode, la Médecine (l’OMS), mais un peu moins en Logistique. Avec plus de communication, nous verrons qu’il y a plus de femmes en Supply Chain qu’on ne l’imagine et elles réalisent des prouesses inimaginables.

 

  • On remarque très peu de femmes à des postes stratégiques de décisions dans l’industrie logistique, quels sont les challenges que vous aviez dû relever pour connaître cette ascension ?

J’ai bénéficié d’un bon encadrement de la part de mon employeur qui a payé l’intégralité de mes frais de scolarité du Cycle ingénieur et m’a intégré au parcours Manager for tomorrow qui cible les employés à haut potentiel et les accompagne durant leur parcours professionnel. Cela a été une aubaine pour moi. Mon souhait est que plus de jeunes gens puissent accéder à ce genre de programme.

 

Un challenge : L'année dernière lorsque j'ai dû sortir de ma zone de confort en partant de la logistique portuaire pour la logistique ferroviaire. J'ai dû redescendre sur le terrain. Partir de la base pour maîtriser l'environnement du rail. M'appuyer sur les bonnes ressources. Mes solides bases en maintenance et en Leadership m'ont beaucoup aidé

 

  • Pour conclure, si vous aviez 3 conseils à donner à l’endroit de la gent féminine, quels seraient-ils ?

 

  • Arrêtez la victimisation, toujours s’en tenir au fait et non aux suppositions
  • Ne pas compter sur les quotas car ils nous décrédibilisent, être réellement compétente
  • Ne pas arrêter de se former car les technologies évoluent et cela nous met à l’abri d’une partie des frustrations

Menu